L'enquête de l'Observatoire
des pratiques de presse lycéenne
sur le droit de publication lycéen

 

Pourquoi une enquête de terrain ?

Les travaux communs des membres de l’Observatoire des pratiques de presse lycéenne permettent de dresser régulièrement des constats quant aux conditions d’exercice de la liberté d’expression des journalistes lycéens.

Pour confronter ces points de vue à la réalité du terrain, et à l’occasion du 20ème anniversaire du droit de publication lycéen, l’Observatoire a décidé d’engager en janvier 2011 une consultation auprès des 240 rédactions lycéennes identifiées dans le cadre du « dépôt pédagogique » de ces publications, géré par le CLEMI.

Les données collectées permettent d’actualiser les résultats de l’enquête précédente de l'Observatoire, réalisée en 2007.

A l’issue de l'analyse des résultats, les membres de l’Observatoire ont adopté quelques recommandations destinées à améliorer le cadre d’existence des journaux lycéens.

Ces recommandations et les résultats de l'enquête ont été rendus publics à l'occasion du forum des journaux lycéens d'Ile-de-France, 20 piges !, organisé le 30 mars 2011 :

 

Télécharger les conclusions de l'enquête
et les recommandations de l'Observatoire :

pdf

 

Les recommandations de l'Observatoire

Lycéens, enseignants, chefs d’établissement, parents d’élèves : un journal lycéen libre et responsable dans chaque lycée, c’est l’affaire de toute la communauté éducative.

« On ne naît pas citoyen, on le devient » : il est de la responsabilité des établissements scolaires de faciliter l’exercice du droit de publication par les lycéens - droit fondamental reconnu et protégé par les textes, et de faire preuve de bienveillance dans l'accompagnement des projets de journaux lycéens.

A cet égard, on pourra travailler à :

  • Diffuser plus efficacement les textes dans les établissements scolaires, en direction des lycéens et toute la communauté éducative.

  • Promouvoir la formation auprès des enseignants et des chefs d’établissement (formation initiale ou continue), pour aider les lycéens à exercer leur liberté d’expression.
  • Former les journalistes lycéens à assumer la responsabilité de publication, et encourager les adultes à transférer cette responsabilité vers les élèves, dans une relation bienveillante, différenciée du rapport traditionnel enseignant/élève.
  • Accorder aux lycéens les moyens de réaliser leur journal : accès au matériel informatique du lycée, à une salle de réunion, aménagement horaire pour les conférences de rédaction.
  • Favoriser le dialogue entre les différents acteurs de la presse lycéenne, en ayant notamment recours à la médiation en cas de difficulté (personne-ressource dans l’établissement, ou bien prise de contact avec le CLEMI, le DAVL, Jets d’encre ou l’Observatoire des pratiques de presse lycéenne, etc.).